Le point du jour

Conception et interprétation : Nathalie Prokhoris

Violoncelle : Claire Spangaro

Diaporama : Foulques de Jouvenel

* * * *

Création en 2006

 Durée de la lecture : 1h00

* * * *

Entrer dans l’univers du journal intime est une démarche intimidante, mais ô combien fascinante pour le lecteur qui s’aventure dans cette bouleversante traversée à la rencontre de l’autre, de soi peut-être…

C’est autour de trois journaux féminins – ceux de Marie Bashkirtseff, Mireille Havet et Catherine Pozzi  – que s’est élaborée la construction de cette lecture, les portraits entrecroisés de ces jeunes filles et jeunes femmes – puisque seuls ont été retenus ici leurs journaux de jeunesse –  offrant une approche à la fois singulière et représentative de la pratique du journal intime – souvent déclinée au féminin.

Au gré de mon avancée dans la découverte de leurs journaux respectifs, me donnant de prime abord l’étrange sensation d’y pénétrer comme par effraction (pour Marie Bashkirtseff en tout cas, je sacrifiai au rituel du coupe-papier, puisque je disposais d’un exemplaire que j’étais la première à lire), des leitmotivs émergèrent peu à peu, aménageant des passerelles pour glisser d’un journal à l’autre.

La page du « cher cahier », « cette diversion des solitaires, cette autobiographie, ce    miroir «  (Mireille Havet), qui  » essuie les sueurs morales de [l’]âme  » (Catherine Pozzi), témoigne du souci partagé de laisser une  trace  – le journal –, de la difficulté à quitter le monde de l’enfance, révèle les éclosions,  palpitations du moi qui se cherche, s’interroge, s’observe en train de se construire.

Ce sont trois figures attachantes qui se dessinent  tout au long de ce voyage à travers l’écriture au fil de soi, trois personnalités aux couleurs extrêmement marquées et contrastées, que la voix et la présence expressive du violoncelle contribuent à distinguer et à souligner.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.