Bientôt au pays de COLETTE : « J’ai été mordue par une presse à gaufrer »

Le Théâtre l’ATELIER à FONTAINES (89130)
accueille « J’ai été mordue par une presse à gaufrer« , d’après COLETTE

du 10 au 13 mai à 19h / dimanche 14 mai à 16h
Réservations : 03 86 74 34 20
Tarifs : 10 € / 8 €

adaptation, interprétation : Nathalie Prokhoris
mise en scène : Marie-Paule Ramo

Une évocation intimiste de Colette
Dans l' »antre » de l’écrivain, à cette heure solitaire – l’aube qu’elle aimait tant -, parmi le désordre des papiers écrits, jetés, repris, une femme se confie, s’émeut, s’abandonne à la magie du « passé ». Peu à peu, au fil des mots malaxés, questionnés, combattus avec un acharnement gourmand, au détour de ses souvenirs dont le fil rouge est la naissance d’une vocation à écrire, se détache la figure énigmatique et secrète de son père, le Capitaine Jules Joseph Colette.

Le Théâtre l’Atelier, dirigé par Sylvie Pothier, propose, au cœur de la Puisaye, pays de Colette, une programmation donnant une place de choix à la littérature et à la poésie.

La série de représentations à Fontaines de « J’ai été mordue par une presse à gaufrer » coïncide avec la 1ère édition des « Journées de glycines« , manifestation organisée par la Maison de Colette les 13 et 14 mai.

 

 

 

Colette et l’écriture – extrait vidéo de « J’ai été mordue par une presse à gaufrer »

Un petit avant-goût du spectacle prochainement au Centre Mandapa.
Du 22 au 26 septembre 2016 à 20h30 (dimanche à 18h)

Réservations : 01 45 89 99 00 ou reservations@centre-mandapa.fr
tarifs : 14 € / 10 €

Colette au Centre Mandapa – Paris – du 22 au 26/09/2016

Colette_flyerMandapa

Une évocation intimiste de Colette.

Dans « l’antre » de l’écrivain,  à cette heure solitaire – l’aube qu’elle aimait tant –, parmi le désordre des papiers écrits, jetés, repris, une femme se confie, s’émeut, se révolte, s’abandonne à la magie du « passé » qui la conduit vers la source intarissable de son enfance où elle plonge sa plume d’écrivain.

Peu à peu, au fil des mots malaxés, questionnés, combattus avec un acharnement gourmand, au détour de ses souvenirs, dont le fil rouge est la naissance d’une vocation à écrire, se détache la figure de son père, l’énigmatique et secret Capitaine Jules Colette.

 

CENTRE MANDAPA
6 rue Wurtz – 75013 Paris
Réservations : 01 45 89 99 00 / réservations@centre-mandapa.fr / tarifs 14 €-10€

Campagne de soutien pour le Festival d’Avignon Off

Dans trois semaines, Les Contes du Santour seront au Festival d’Avignon Off.

Notre campagne de don en ligne via HelloAsso court toujours, et jusqu’au 4 juillet.

Vous pouvez découvrir notre projet, et choisir peut-être de nous accompagner dans cette belle aventure…

Merci à celles et ceux qui nous ont déjà soutenues !

Merci à celles et ceux qui nous rejoindront !

 

Trois… six… neuf au Festival OFF d’Avignon

 

La compagnie Trois… six… neuf présente Les Contes du Santour au Festival d’Avignon OFF 2016.

Une collecte a été lancée sur HelloAsso pour nous aider dans cette aventure avignonnaise. Merci !

La Cie Trois six neuf est habilitée à délivrer des reçus fiscaux ouvrant droit à réduction d’impôt. Exemple : un don de 50 € vous revient à 17 €, un don de 100€ vous revient à 37 €.